J’ai décidé de pratiquer aussi cette forme de restauration parce qu’elle marque l’objet d’une empreinte poétique et qu’elle introduit dans son apparence une dimension de résilience (au sens de la propriété physique).

Plutôt que de dissimuler les cicatrices, le Kintsugi les met en évidence, le siège du défaut est théâtralisé.

Il faut considérer tout objet  comme étant le résultat d’une intention ou le témoin d’une époque, qu’il soit de nature artisanale, artistique ou même manufacturé, et quels que soient son âge, son usage - fonctionnel  ou esthétique -  ou sa valeur.

Le vieillissement naturel est un témoignage du temps, de même les accidents font partie de l’histoire des objets. Faut-il systématiquement effacer ces traces ou au contraire, dans une certaine mesure, les respecter ?

En matière de restauration, le Kintsugi  est une proposition qui peut répondre à ce questionnement : il conserve l’authenticité de l’objet et lui rend son intégrité sans vouloir effacer les traces des chocs, des ruptures ou des fêlures.

Découvrir le résultat d’une restauration Kintsugi est toujours un moment d’émotion.

En japonais, Kin signifie ‘or’ et Tsugi ‘le lien’ ou ‘la jointure’ ; le Kintsugi est une jointure à l’or.

Le Kintsugi est un art ancestral japonais qui consiste à réparer des porcelaines ou des céramiques brisées au moyen d'une résine laquée saupoudrée d'or.

La particularité de cet art est de poser la rupture comme une étape dans une continuité  et de donner à l’objet reconstitué  encore plus de valeur.

Des variantes existent : le Gintsugi pour des jointures à l’argent ou le Yobi-tsugi qui utilise un ou des tessons d’un objet différent par sa couleur, son ornementation  ou même sa matière.

Vous avez quelque part un objet cassé que vous estimez définitivement perdu et pourtant  vous n’arrivez pas à mettre les morceaux à la poubelle; c’est bien qu’il a encore une véritable importance pour vous, qu’il représente quelque chose de significatif.

Dans ce cas, pourquoi cacher ses restes et vous en priver ?

 

Présentez-le moi, nous verrons ensemble comment lui donner une nouvelle vie. Vous le retrouverez non plus tout à fait identique, mais mieux que cela, il racontera votre histoire commune et il sera désormais une pièce absolument unique, quelle que soit son identité initiale.

Le Kintsugi, un équilibre entre l'histoire d'un objet et son renouveau