Je suis issue d’un univers professionnel très exigeant qui ne permet pas la moindre imperfection : la conservation – restauration du patrimoine et des biens culturels, et le  traitement d’œuvres d’art et de biens protégés (classés, inscrits, inventoriés…) 

Cette expérience me confère une connaissance approfondie des biens culturels, de leurs matériaux constitutifs, et des processus de dégradation.

Des années de pratique dans ce contexte fortement encadrée et régi par un code éthique*, des principes déontologiques et des obligations légales  me permet de faire partager à mes clients un haut niveau de compétence et la garantie de prestations réalisées dans le respect des règles de l'art.

Les progrès de la science se multiplient mais l'élément humain reste déterminant, comme restent la solitude et la responsabilité du restaurateur face à l'œuvre qu'on lui a confiée.

Pour moi, que l’objet présente une valeur sentimentale, marchande, esthétique, historique ou documentaire, il importe d’assurer sa pérennité selon les mêmes principes et avec la même rigueur.

Il m’est arrivé d’être témoin des résultats de remaniements ou de réparations mal conduits,  de pratiques "sauvages" qui ont fragilisé ou  altéré  définitivement les pièces traitées, aussi, je propose à mes clients un rapport de traitement illustré de photos (avant, pendant et après) et décrivant les opérations successives de l’intervention.

Mon travail commence toujours par une étude approfondie de la pièce apportée par le client et par les recherches nécessaires selon sa valeur, sa rareté, l'époque de création, le style, les matériaux employés, etc.

J’établis ensuite un diagnostic précis et un devis en fonction des altérations de l'objet, du type d'intervention convenu, des traitements et du temps nécessaires.

Les traitements doivent être les plus respectueux possibles du matériau d'origine, ils doivent ne pas modifier fondamentalement ses propriétés et être réversibles dans la mesure du possible.

PEINTURE A L' HUILE
STATUE EN BUIS
de Patrick GUIDEAU